Logo Wikit
image article prompt ia
Technologie
Conseils
·18 décembre 2023

L'art du prompt : comment rédiger les meilleurs prompts

Depuis quelques années, l’IA générative s’est installée dans le paysage mondial et s’est progressivement frayée un chemin jusqu’à nos bureaux notamment en tant qu’outils de support à la réalisation de nos missions.

Cela, par le biais entre autres du développement des grands modèles de langage (LLM) tels que BERT, GPT4 ou BLOOM démocratisés par des entreprises comme Open AI avec ChatGPT et Google AI avec Bard et sa nouvelle innovation Gemini.

Tout l’art du prompt pourrait se résumer en cet adage : “Demandez et vous recevrez”, mais faut-il encore se faire une idée de : “Quoi demander ?”, “Comment le demander ?” et “A qui le demander ?”. Les dernières versions des grands modèles de langage (LLM) étant par exemple beaucoup plus performantes que les versions précédentes.

Ce sont donc les règles de l’art que vous découvrirez à travers cet article qui vous apportera des réponses aux questions suivantes :

  • Comment rédiger un prompt efficace pour obtenir de manière simple les informations que vous recherchez ?
  • Comment optimiser vos prompts pour affiner votre demande ?
  • Quelles sont les étapes à suivre afin de créer un prompt qui fonctionne à tous les coups ?
  • Quelles sont les choses à éviter pour s’assurer que vos prompts vous apportent la réponse escomptée et ne fasse pas chou blanc ?


Définition du Prompt dans le domaine de l’IA générative. Qu’est-ce qu’un prompt ?

Un prompt, désigné également sous l’appellation “invite” est un texte court formulé en langage naturel qui peut se constituer d’une phrase ou d’un paragraphe. C’est une commande qui permet de générer un contenu de plusieurs types (texte, image, son, vidéo), sous différents formats (graphiques, tableaux, codes, analyses, etc.) via une plateforme d’intelligence artificielle générative comme ChatGPT ou Bard.

Découvrez maintenant les différentes étapes pour rédiger vos prompts :



3 étapes à suivre pour rédiger un prompt qui génère le contenu dont vous avez besoin.


Étape 1 : Fournir un contexte pour permettre à la plateforme d’IA générative de proposer une réponse adaptée.

Les contextes sont de diverses natures. Vous pouvez les indiquer au besoin lors de vos demandes sur les plateformes d’IA générative. Ils servent à contextualiser votre requête sous forme de scénarios pratiques pour l’outil.

Voici 2 exemples de contexte pour améliorer vos prompts :

L’exemple de la profession :

Il peut s’agir du métier que vous exercez ou du métier qu’exercerait la personne qui pourrait rechercher le contenu que vous souhaitez générer.

Pour ce faire, vous pouvez utiliser les mots-clés suivants : “en tant que, ou je suis + la fonction exercée”.

Notable : La réponse générée par les outils d’IA générative ne sera pas la même en fonction du niveau hiérarchique de la profession que vous annoncez.

Nos recommandations : Si vous recherchez une stratégie par exemple, afin d’obtenir le maximum de valeur, vous pouvez poser la même question en changeant simplement le niveau hiérarchique.

Exemple : “Je suis chargée de + domaine”, “Je suis Directeur de + Domaine” et ceci autant de fois que vous le jugez nécessaire.

L’exemple du type d’organisation :

Ce peut être l’organisation dans laquelle vous exercer, ou celle/ceux sur laquelle/lesquelles portent vos recherches.

Vous pouvez indiquer le type d’entreprise au travers : du secteur d’activité, de la localisation géographique, de l’objectif social (à but lucratif ou non), de l'orientation stratégique, etc.

Pour aller plus loin :

Il est important de noter que plus votre demande est pointue, plus les informations de contexte que vous fournirez doivent être précises. À cet effet, vous pouvez préciser d’autres types d’informations dans votre prompt tel que : l’objectif rattaché à votre demande ou encore le logiciel de bureautique sur lequel vous souhaitez obtenir de l’aide, etc. Attention tout de même à ne pas trop en mettre, sélectionnez les plus adéquates à votre demande.



Étape 2 : Indiquer le type de rendu souhaité.

Avec les outils d’IA générative, vous pouvez obtenir divers types de contenus sous différents formats. De ce fait, il est bien de savoir en amont le type de rendu que vous souhaitez.

Vous pouvez par exemple, formuler votre prompt de cette façon : “je souhaite obtenir des + types de contenus souhaités, sous forme de + format souhaité.”

Voici des exemples de contenus types, pouvant être générés par une technologie d’IA générative :

  • Des insights, des recommandations, des conseils stratégiques,
  • Du code,
  • Des descriptions de poste,
  • Des formulaires
  • Des fiches produits
  • Des synthèses, corrections, traductions, etc.

Notable : Tout ceci peut être généré à partir de morceaux de texte que vous fournissez “entre guillemets” ou [entre crochet] dans votre prompt.

Voici une liste des formats que vous pouvez obtenir via des technologies d’IA générative :

  • Du texte,
  • Des listes à puces,
  • Des tableaux, etc.

Notable : Vous pouvez spécifier le nombre de lignes que vous attendez en réponse à votre demande. Par exemple, vous pouvez demander que votre réponse vous soit apportée “en 15 bullet point

Nos recommandations : Si vous n’avez pas l’idée du format en amont, vous pouvez toujours demander aux outils d’intelligence artificielle générative de vous “dresser un tableau sur la base de sa/ses réponses précédentes”.

Découvrez quel usage faire de l’IA générative dans votre entreprise au travers de cet article : https://www.wikit.ai/blog/usages-ia-generative-entreprise



Étape 3 : Respecter les bonnes pratiques de rédaction d’un prompt adapté aux technologies d’IA générative.

Être spécifique et précis dans son prompt :

Formulez des phrases claires et concises, augmentera la pertinence de la réponse fournis par la plateforme d’IA générative et réduira le risque de génération de réponses imprécises, inexactes ou hors contexte.

Notable : Il est judicieux de soumettre un paragraphe relativement court en fonction de la complexité de votre demande en dehors des éventuelles insertions de texte que vous ferez.

Nos recommandations : Utiliser un verbe d’action en début de prompt est un bon moyen d’obtenir la réponse adéquate pour les demandes les plus simples.

En cas de questions complexes et afin de faciliter la compréhension de votre requête par l’outil d’IA générative, il sera nécessaire de bien structurer votre demande.

Ceci, à l'aide notamment de la ponctuation adéquate, mais également à l'aide d'adverbes de temps ou de locutions adverbiales tels que :

  • D'abord, en premier ;
  • Puis, ensuite, après, en deuxième ;
  • Enfin, pour finir, en dernier, etc.

Être positif dans la tournure de ses phrases :

Tout comme le cerveau humain, les grands modèles de langage ont du mal à traiter les négations qui peuvent, en particulier dans les longs prompts, générer de l’ambiguïté.

Par exemple, si je vous dis de ne pas penser à un stylo bleu, inévitablement l’image qui apparaîtra dans votre cerveau sera celle d’un stylo bleu. C’est ainsi que plutôt que d’indiquer ce que vous ne voulez pas que la plateforme génère, il sera préférable de formuler vos attentes de manière simple et directe sans avoir recours à la négation afin d’obtenir la réponse souhaitée selon votre demande.

Notable : Poser des questions ouvertes plutôt que des questions fermées pouvant se conclure par oui ou non, vous permettra sur ce type d’outil d’obtenir des réponses plus riches et moins orientées à vos demandes. Vous pouvez pour ce faire favoriser l’usage des mots interrogatifs “comment” et “pourquoi” sur ce type d’outil.

Travailler de manière itérative :

A la façon d’une discussion entre collègues, n’hésitez pas à rebondir sur la réponse apportée par le modèle dans le cas où cette dernière ne vous conviendrait pas. Dans ce cas de figure, vous aiderez le modèle à vous fournir des réponses plus spécifiques et adaptées à votre demande.

Pour ce faire, vous pouvez essayer de modifier les termes que vous avez employés dans votre prompt, d’inverser l’ordre des mots dans votre phrase, d'ajouter des spécifications ou informations supplémentaires ou d’en supprimer au besoin.

Vous pouvez également demander à l’outil d’argumenter sa réponse par exemple. Pour ce faire, vous pouvez le formuler ainsi “je voudrais davantage de détails / de précisions sur la réponse que tu m’as fournie précédemment”.

Nos recommandations : Si la réponse générée ne vous convient pas, n’hésitez pas à apporter des exemples à l’outil, qui lui fourniront des éléments de contexte supplémentaires et illustreront vos propos. Cela permettra à la technologie générative d’affiner sa réponse suivante.

Notable : Les exemples servent également dans le cas où vous souhaiteriez générer un contenu similaire à un contenu existant.



Les choses à éviter pour créer un prompt efficace :

  • Les prompts trop longs : Mettez de côté votre rêve de devenir essayiste, tout le principe du prompt est d’aller droit au but et sans détour pour obtenir la réponse à votre demande.
  • Les termes très complexes, très techniques, ultra spécifiques : ils sont traités avec plus de difficultés sur les versions les plus anciennes des grands modèles de langage. Par exemple le terme : réseau de neurones convolutif (CNN) peut générer des hallucinations (défaut dans le traitement de la réponse apportée par les LLM) sur GPT 3.
  • Les termes ambigus, les formulations vagues : ce sont des termes qui ont plusieurs significations. Par exemple, le mot "lien" peut faire référence à un lien hypertexte sur Internet, un lien familial, ou un lien physique. L’importance d’inclure un contexte est dotant plus cruciale avec ce type de mots.
  • Les termes contradictoires : les amateurs de la langue française peuvent d’ores et déjà renoncer aux figures de style d’opposition : dites adieu aux oxymores, aux chiasmes et aux antithèses (à moins que vous ne le précisiez au modèle). Par exemple dans le domaine de la sécurité informatique, ce pourrait être de “Concevoir un système informatique qui offre à la fois une sécurité maximale et un accès complet sans restriction.”.
  • En bonus, le fait de poser des questions sur l’actualité : Les outils d’IA générative ne sont pas toujours au fait des derniers événements survenus dans le monde et vous risquez de vous exposer à de la fausse information, à l’exception de Bard qui du fait de sa connexion à Google est au fait de l’actualité locale, nationale et internationale.

A lire sur le même thème : 4 alternatives européenne à OpenAI


En Bref :

Les plateformes d’intelligence artificielle générative peuvent agir tel un assistant personnel sur une large variété de sujets et contribué ainsi à vous épauler dans la réalisation de vos tâches quotidiennes. Ceci, en vous fournissant grâce à leur grande quantité de connaissances des réponses adaptées à vos demandes spécifiques.

Il est cependant recommandé de respecter des règles d’écriture spécifiques et de formuler votre demande de la façon la plus adaptée afin d’obtenir la réponse escomptée. Il se pourrait toutefois que votre prompt n'aboutisse pas à cette réponse du 1er coup. Ne baissez pas les bras pour autant, c’est l’occasion d’itérer, de respécifier ou de reformuler votre demande. De cette façon, vous parviendrez à obtenir le résultat que vous souhaitez.

À vos prompts !

Si vous souhaitez utiliser des fonctionnalités d’IA générative pour apporter du support à vos utilisateurs, clients ou usagers, avec des garanties en matière de confidentialité des données, découvrez Wikit Semantics et échangez avec un membre de notre équipe !

Échanger avec nous